Derniers billets

Cliquez sur les couvertures pour lire mes derniers avis!

      


  

mercredi 15 février 2017

La mémoire fantôme

de Franck Thilliez



Quatrième de couverture:

Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon Après, tout s'efface. Puis recommence. Pour quatre minutes. Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Henebelle, fraîchement promue lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : " Pr de retour ". S'agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ? Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon Une mémoire à laquelle plus personne n'a accès, pas même l'intéressée...


Mon avis:

Quelle idée de commencer un Thilliez sur ma liseuse pour avoir un roman à retrouver un peu chaque soir... J'ai eu beaucoup de mal à le poser hier (très tard!) et j'ai retrouvé ma liseuse dès ce matin pour le finir aujourd'hui!
J'aime beaucoup l'écriture de cet auteur et je n'avais pas lu ce roman plus tôt car c'est le deuxième opus des aventures de Lucie Hennebelle et comme je ne connaissais son duo d'enquêteurs qu'à travers Pandemia (n°9) j'hésitais à lire celui-ci (n°4)!

Retrouver ici l'héroïne mère de ses deux petites jumelles de 4 ans en sachant ce qui leur arrivera m'a mise un peu mal à l'aise au début puis j'ai vite occulté tout ça pour être propulsé dans l'intrigue amenée par l'auteur.
Car ici encore, au delà de la construction d'un de ses personnages clefs, de  ses tourments et de la révélation peu à peu de son passé, Franck Thillliez nous livre un sacré polar.
Notre enquêtrice se trouve embringuée malgré elle dans l'obsession de Manon, une jeune femme aux troubles de la mémoires particuliers. Si elle a une identité, des souvenirs, un passé, elle ne se souvient de rien depuis trois ans, et sa mémoire se réinitialise toutes les 4 minutes! (En fait c'est bien plus compliqué que ça, et comme à son habitude, l'auteur nous plonge dans la réalité auprès des spécialistes qui suivent Manon!)
Cette jeune fille s'est échappée. Elle a manifestement été séquestrée par un tueur en série qui sévissait il y a quelques années: "Le professeur". Celui-là même qui avait tué sa propre soeur et à la recherche duquel elle avait dévoué tout son temps et son énergie.
Peu à peu Lucie apprivoise Manon, et décide de ne pas la laisser tomber, de la guider ou de la suivre dans ses recherches.

J'ai beaucoup apprécié l'intrigue qui ne manque pas de rebondissements, les différents personnages qui ont tous leurs démons, les situations particulières provoquées par la maladie de Manon alors que les agressions continuent et se resserrent toujours plus près d'elle. Lucie me parait bien seule tout de même. Vivement qu'elle rencontre Sharko!

Un très bon roman!


mardi 14 février 2017

Incroyable fiancé

de Maddie D.




Quatrième de couverture:

Découvrir que son futur mari mène une double vie presque à la veille de convoler en justes noces : ça, c'est fait. Profiter seule de la croisière qui devait être ma Lune de miel : c'est fait aussi. Succomber aux charmes d'un inconnu à la fin de la croisière et m’enfuir au petit matin comme une voleuse : fait aussi. ` Je me présente, Aelynah Young, Wedding planner de choc et romantique jusqu'au bout des ongles. Transformer VOTRE mariage en un jour de rêve est mon unique priorité. "Écouter, faciliter, coordonner avec efficacité" tel est le credo de Wedding Day, la société qui m'emploie. Mais, lorsque l'homme entre les bras duquel j'ai passé quelques mois plus tôt la nuit la plus torride de ma vie fait appel à moi pour organiser son mariage, arriverai-je à garder un sang-froid tout professionnel ? D’autant que sa fiancée et lui ne sont pas des clients comme les autres…

Mon avis:

Notre héroïne profite de la croisière de ses rêves, seule alors que ce devait être sa lune de miel. Elle réussit tout de même à se lier avec un couple de français et passe un assez bon moment, jusqu'au dernier soir où elle tombe sous le charme d'un inconnu. Une nuit torride. Elle s'échappe et retourne à sa vie, sans regrets.

Quelques clichés et impressions de déjà vu bien sûr, notamment le thème des wedding planner, avec la compétence extrême de cette toute jeune femme qui s'attire les plus gros mariages.
Malgré ça, l'écriture est agréable et j'ai passé un bon moment à lire cette romance. Notre inconnu réapparait évidemment et si on se doute un peu de ce qu'il manigance, elle n'y voit que du feu (il faut dire que c'est drôlement alambiqué quand même!!!)
Les personnages secondaires sont intéressants, notamment le frère de Monsieur et la meilleure amie de Madame qui apportent tous deux un peu plus de relief à l'histoire. Il y a aussi quelques situations cocasses qui font sourire le lecteur, et une happy end bien sûr!

Merci aux éditions Blackmoon et à Netgalley pour la lecture en accès libre de ce titre!


lundi 13 février 2017

La fille dans le brouillard

de Donato Carrisi

Quatrième de couverture:

Anna Lou est une jeune fille exemplaire. Alors pourquoi aurait-elle fugué la veille de Noël ? Ou serait-ce un kidnapping ?
Mais qui lui voudrait du mal dans son paisible village des Alpes ? Le commandant vogel, star de la police, est envoyé sur place.
Entouré de sa horde de caméras, il piétine. Aucune piste, aucun indice ne s'offre à lui. Devant ses fans, il ne peut pas perdre la face.
Vogel résistera-t-il à la pression de son public qui réclame un coupable ?



Mon avis:


J'étais ravie de retrouver cet auteur que j'avais rencontré avec le chuchoteur, un thriller au rythme soutenu. J'ai passé à nouveau ici un très bon moment, ce roman est pourtant très loin de ce à quoi je m'attendais. En effet, toute la tension est psychologique :il n'y a aucune scène violente, aucun sang qui coule, et même si l'ambiance peut donner son lot de frissons, j'étais contente de profiter de ce type d'angoisse pour une fois sans scènes qui vous retournent l'estomac!

Il y a tout de même une disparition et l'enquêteur Vogel qui vient sur place a l'habitude des projecteurs. Ses méthodes sont loin de faire l'unanimité. Il instrumentalise les médias, suit son instinct et ne peut supporter l'idée d'échouer face à son public. Il lui faut un coupable.
Le roman s'ouvre sur une scène postérieure à l'enquête alors que Vogel est retrouvé recouvert de sang et amené devant un psychiatre pour vérifier si son amnésie est réelle.
On fait ensuite des petits aller retour entre les dates, changeant de point de vue, découvrant ainsi un professeur du coin vers lequel les regards vont bientôt se tourner.

J'ai beaucoup aimé la forme de ce roman. Si Vogel ne nous parait peu sympathique et qu'on sent le piège se refermer sur un innocent, on ne peut être insensible à certains éléments qui nous perturbent, certaines questions qui ne sont pas soulevées et qui taraudent le lecteur habitué aux polars... Bien sûr tout s'éclaircit à la fin et s'emboite avec brio!

dimanche 12 février 2017

Le bazar des mauvais rêves

de Stephen King



Quatrième de couverture:

« J’ai écrit ces nouvelles rien que pour vous. 
Mais attention ! Les meilleures ont des dents… »
Stephen King

Un homme qui revit sans cesse sa vie (et ses erreurs), un journaliste qui provoque la mort de ceux dont il prépare la nécrologie, une voiture qui dévore les badauds… 20 nouvelles pour la plupart inédites, précédées chacune d’une introduction du maître sur les coulisses de leur écriture.



Mon avis:

Le dernier recueil de nouvelles de King a rejoint mes étagères dès sa sortie comme d'habitude (merci à mon cher mari!) mais j'ai tardé un peu à le lire. J'ai vraiment accroché avec certaines nouvelles, beaucoup moins avec d'autres qui resteront peu dans ma mémoire. Chaque nouvelle est précédée d'une petite note de l'auteur situant son origine ou d'une anecdote associée à l'écriture. J'ai beaucoup aimé ces petits moments de complicité avec l'auteur!

Mile 81
Cette première nouvelle m'a conquise et elle est restée une de mes préférées après avoir fini le recueil. J'ai beaucoup apprécié la situation dans laquelle se trouve Peter lorsqu'il va au delà des limites, cette idée de la voiture "carnivore" et la façon dont l'auteur met en scène les différents personnages. J'y ai retrouvé tous les ingrédients de ses meilleurs romans et cela donne une sacrément bonne nouvelle!

Premium Harmony
Je ne suis pas sûre d'avoir cerné le sujet de cette nouvelle. Une histoire de couple manifestement, déjà usé par le quotidien même s'ils sont jeunes. Je ne sais pas si c'est de l'humour grinçant, de la fatalité... Bref, j'ai eu du mal à me situer lors de cette lecture, même si la chute m'a tout de même fait sourire!

Batman et Robin ont un accrochage
Celle-ci par contre m'a beaucoup touchée. J'ai trouvé que King nous offrait ici un subtil mélange entre  l'horreur d'une situation anodine qui dégénère (accrochage sur la route) et l'horreur de la maladie (Alzheimer), car l'ensemble donne tout autre chose qu'une situation d'horreur. Cet homme qui amène son vieux père pour leur sortie hebdomadaire au restaurant et qui le remet sans cesse sur la voie des ses souvenirs, le ramène au réel... Et puis ce vieil homme qui a perdu le fil mais reste un père.

La dune
Cette nouvelle-ci m'a aussi fait sourire avec sa chute car même si on la sent venir elle est drôlement bien amenée! L'histoire que raconte le vieux juge est bien fidèle à l'univers qu'aime peindre l'auteur et ça m'a plu!

Sale gosse
Une relecture très agréable de cette nouvelle que j'avais déjà beaucoup apprécié en ebook! Mon avis est ici!

Une mort
Je n'ai pas accroché plus que ça avec cette nouvelle mais j'ai bien aimé voir Barclay douter de la culpabilité de ce simplet pendu pour le meurtre d'un enfant (et le vol de son dollar en argent). L'auteur a-t-il joué avec nos souvenirs de la Ligne verte, nous faisant prendre le même parti que Barclay envers et contre tous?

Eglise d'ossements
Oups, je ne sais pas quoi dire de ces quelques pages de poésie, si ce n'est que je n'y ai absolument pas du tout été sensible!!

Morale
Un vieil homme fait un marché peu honorable avec son infirmière. Un marché amoral mais lucratif... Les conséquences sont forcément lourdes. L'idée était bonne et je ne sais pas si c'est dû à mon humeur à la lecture mais je n'ai pas trouvé beaucoup de relief à cette histoire ni aux différents personnages.

Après-vie
J'ai bien aimé ce petit passage dans l'après-vie. Le bilan est fait, les erreurs, les regrets, les moments de bonheur. Et si on pouvait tenter de changer un petit détail, simplement réparer... ou alors tout recommencer.

Ur
Voici à nouveau une nouvelle qui m'a vraiment plu. Peut-être à cause du parallèle avec les différents niveaux de la Tour, la multitude de mondes... En tout cas, une liseuse rose se retrouve entre les mains de notre héros qui accède alors à une infinité d'oeuvres, celles des autres mondes. Notre professeur de littérature explore et se perd dans les romans inédits de ses auteurs fétiches puis il découvre une autre option. L'accès aux coupures de presse... à venir! J'ai beaucoup aimé la tension croissante dans cette nouvelle. On sait que tout se paye avec King alors quand Wesley réussit à changer le cour du temps, on ne peut que trembler pour lui. D'ailleurs je dois dire que j'ai bien eu peur avec la police des paradoxes, et j'ai d'autant plus été ravie de la fin surprenante de ce récit!

Herman Wouk est toujours en vie
Cette nouvelle est courte et je n'ai pas eu vraiment le temps de cerner les personnages ni de l'apprécier. Un couple de vieux poètes rattrapés par l'horreur alors même qu'ils échangeaient des vers sur une aire d'autoroute.

A la dure
Une très jolie nouvelle, triste mais dans laquelle j'ai retrouvé tout le talent de l'auteur pour décrire avec soin ses personnages et créer une ambiance particulière. J'aime sa façon d'écrire l'amour...

Billy Barage
Je suis complètement passée à côté de cette nouvelle. J'ai même arrêté plusieurs fois la lecture tant l'univers du base-ball m'a paru lourd notamment parce que je ne comprenais absolument rien aux longues tournures techniques et tactiques! Il y aurait pu y avoir quelque chose dans l'intrigue pour raviver mon intérêt mais cela a été trop laborieux pour que j'en profite!

Mister Yummy
Encore une nouvelle sur la vieillesse et l'approche de la mort. L'acceptation.
Un bon récit aussi, mais que j'aurais certainement plus apprécié à un autre moment de l'année!

Tommy
Là encore je ne suis pas sensible à ces vers...

Le petit dieu vert de l'agonie
Ah! Religion, scepticisme, paranormal, exorcisme... King réunit dans la pièce autour de Newsome une galerie de personnages tous très différents. Il est aussi question de la douleur et j'ai aimé le point de vue de Rideout sur l'opinion que Kat se fait de ce vieil homme qui ne veut pas lutter! J'ai aimé aussi la dernière ligne de la nouvelle... (Celle-ci en effet a des dents!!)

Ce bus est un autre monde
Celle-ci m'a un peu désarçonnée. Notre héros prévoyant se retrouve à la limite du retard pour une campagne de pub capitale et est le témoin d'un meurtre... Mais le bus redémarre. Qu'a-t-il vraiment vu?

Nécro
J'étais contente d'accrocher à nouveau! J'ai beaucoup aimé celle-ci, les personnages comme le sujet!
Je me suis attachée à notre narrateur qui fait des concessions pour exercer son métier. Quand, sous le coup de la colère, il écrit sa première nécro acerbe sur sa directrice, le sujet en question décède! Notre héros ne va bien sûr pas en rester là... L'idée est bonne et vraiment bien traitée par l'auteur!

Feux d'artifice imbibés
J'ai bien aimé cette course aux armements autour du 4 juillet, même s'il y est dépeint aussi ici une certaine misère sociale et culturelle...

Le tonnerre en été
Une dernière nouvelle sur fond d'apocalypse pour clôturer ce recueil. Pas ma préférée.

J'ai lu ce livre avec Imagin', voici son avis!

mardi 31 janvier 2017

Mémé dans les orties

d'Aurélie Valognes


Quatrième de couverture:

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre, certains diraient : seul, aigri, méchant, s’ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Eviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu’au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son coeur.

Mon avis:

Notre héros est octogénaire, grognon, renfermé. Il a perdu depuis un moment déjà le gout de vivre et seule sa chienne Daisy le retient à la vie. Le voisinage nous est présenté à travers son regard et on comprend qu'il ait du mal à supporter ses voisines. Cette concierge qui règne en maître sur son domaine nous fait trembler avec ses manigances! Puis un nouveau voisin arrive, et avec lui et les désagréments qui l'accompagnent, une petite fille bien décidé à entrer dans la vie de ce vieux monsieur. Un petit roman qui parait sans prétention mais qui coule agréablement entre nos mains. Notre regard évolue sur lui, sur sa vie au fur à mesure qu'on perçoit son histoire, ses failles.
J'aime bien les histoires qui lient ainsi les générations. L'envie d'aimer et d'être aimé reste ancrée finalement, malgré tout!

lundi 30 janvier 2017

Caprices? C'est fini!

de Pierre Delye

Quatrième de couverture:

" Primo : tu vas à la capitale.
Deuxio : tu reconnais la bestiole du concours.
Tertio : tu épouses la Princesse, donc tu deviens prince.
Et quarto et conséquemment...
Moi, je deviens le papa de Prince !
- Oui, mais ...
- Il n'y a plus de "oui, mais" ! Fonce, mon fils, va !"

Plus facile à dire qu'à faire ! Car non seulement la Princesse n'a aucune envie de se marier, mais elle est aussi bien décidée à donner du fil à retordre à Jean, ce jeune et audacieux prétendant...


Mon avis:

Ma fille avait beaucoup aimé celui-ci mais j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Une histoire de princesse très capricieuse qui fait tourner son père en bourrique. Sa dernière lubie, faire d'un pou son animal domestique. J'ai apprécié le brin d'humour et de décalage dans ce conte qui reprend un peu les recettes traditionnelles avec un petit décalage intéressant, mais je m'énervais un peu de voir ce personnage féminin si peu en valeur comparé à ce cher Jean. Puis le roman prend une autre tournure et je me suis laissée embarquer.

Au final c'est vraiment un très joli roman en forme de conte, ou un très joli conte en forme de roman. L'auteur va au-delà des apparences avec ses personnages et avec son histoire. J'ai beaucoup apprécié les apartés et les notes de bas de page, comme des petits moments de complicité entre l'auteur (le conteur) et le lecteur (public).

A la fois drôle et bien écrit, une réussite!




dimanche 29 janvier 2017

Dix minutes à perdre

de Jean-Christophe Tixier


Quatrième de couverture:

Pour la première fois de sa vie, Tim va passer deux jours tout seul. Seul dans la très vieille maison où il vient d'emménager avec ses parents. "Si tu as dix minutes à perdre, commence à détapisser les murs de ta chambre", ironise son père. Tim le prend au mot. Dix minutes, pas une de plus. Mais en arrachant un lambeau de l'affreux papier peint fleuri, Tim fait apparaître un mystérieux message. "Ceci est mon histoire".

Mon avis:

Il était temps que je me mette à la lecture du 28ème prix des incos, mes élèves ont presque tous lu les 7!! Une bonne première lecture avec ce petit policier. 
Le héros a un peu plus de 13 ans et se retrouve seul pendant deux jours à son nouveau domicile. Il vient en effet de déménager (à contre coeur!!) et apprend qu'un meurtre a eu lieu dans cette vieille maison. Derrière tout ça une histoire de braquage et de lingots... Il est décidé à découvrir le fin mot de l'histoire et à mettre la main sur le trésor. Il se lie alors avec Léa la voisine. 

Un roman très agréable qui traite de pas mal de sujets différents et qui est bien dans la lignée des policiers avec différentes pistes et une certaine angoisse pour le lecteur qui craint le pire pour son héros!